Réponses à vos questions

Pour les usagers d’ARCHI-LOG (DOS et Windows), cette page
répond aux questions que vous posez habituellement.  De plus, vous pouvez consulter cette page pour résoudre vos problèmes d’installation.

Q. ARCHI-LOG est-il compatible avec Windows 7, 8 et 10?
R. OUI! ARCHI-LOG a été testé avec succès avec les versions 32-bits et 64-bits de Windows 7, Windows 8.1 et Windows 10. Nous croyons qu’ARCHI-LOG fonctionnera tout aussi bien avec la prochaine version de Windows puisque Microsoft est dans l’obligation d’assurer la compatibilité avec les milliers de programmes 32-bits non encore convertis.

Nous avons aussi une version spéciale d’ARCHI-LOG qui fonctionne bien sur Windows Server R12 en mode d’accès à distance. Appelez-nous si vous en avez besoin.

Q. Les fichiers d’aide localisés sur un disque réseau ne s’affichent plus. Pourquoi ?
R. Une mise à jour de sécurité de Windows incluant le correctif 895368 a eu pour conséquence l’interdiction d’afficher un fichier au format CHM non situé sur un disque local.

Ce nouveau mode de fonctionnement a fait l’objet d’un article de Microsoft dans sa base de données.
Le lien suivant vous permettra de consulter cet article :

http://support.microsoft.com/default.aspx?scid=kb;fr;902225

Une modification de base de registre pourrait donc être nécessaire pour rétablir la capacité antérieure de lecture des fichiers d’aide au format CHM.

Dans le but de réduire cet inconvénient, les versions récentes d’ARCHI-LOG (2.07.29+) copient automatiquement sur votre disque C: les fichiers d’aide situés sur un serveur.

Vous pouvez aussi trouver plus d’information (en anglais) à cette adresse.

Q. Peut-on obtenir une version électronique des mises à jour d’ARCHI-LOG?
R. OUI! Les utilisateurs des versions DOS ou Windows d’ARCHI-LOG, ou du module de transfert vers le RDAQ, abonnés au contrat de service offert par INFOKA ou les utilisateurs encore couverts par la période de garantie initiale peuvent se procurer la version téléchargeable de la mise à jour la plus récente en cliquant ici


Q. Comment fait-on pour envoyer un document ou une image dans ARCHI-LOG à partir d’un numériseur?
R. Vos images doivent d’abord être enregistrées dans le dossier X:\pagew3\Sxxx\images. Vous pouvez aussi utiliser des sous-dossiers pour chacun de vos fonds :
X:\pagew3\Sxxx\images\p1
X:\pagew3\Sxxx\images\p2
etc. ( où Sxxx est votre numéro de site et X est le disque de votre serveur)

ce qui vous permet de regrouper vos images avec une certaine logique.

Ensuite, pour lier vos images à vos descriptions, soit dans Notice biographique, soit dans Portée & Contenu, ouvrez la fenêtre d’édition pour un de ces champs en cliquant sur le bouton […] à sa gauche puis placez votre curseur sur une nouvelle ligne et cliquez sur le bouton [IMG] dans la barre d’outils près du haut de la fenêtre principale d’ARCHI-LOG.

Cela ouvrira une boîte de dialogue intitulée Définition des légendes et insertion de balises IMG.

Utilisez le bouton [Parcourir] pour naviguer vers le dossier qui contient vos images et cliquez sur le bouton [Sélectionner]. Choisissez ensuite une des images qui apparaîtront dans la boîte intitulée 2 – Choisir les images à insérer puis utilisez le bouton [>] pour déplacer l’image de votre choix vers la boîte de droite intitulée Images choisies.

Cliquez sur le nom de fichier de cette image lorsque son nom apparaît dans cette boîte de droite puis inscrivez la légende pour cette image.

Cliquez ensuite sur le bouton [Inscrire balise(s)] pour créer un lien vers cette image dans le champ Notice biographique ou Portée & Contenu que vous êtes en train de modifier.

Le lien vers une image aura la forme d’une balise <IMG src= »nom_de_fichier » title= »légende_de_cette_image » height= »??? »> tandis que le lien vers n’importe quel autre type de document aura la forme d’une balise <A href= »nom_de_fichier »>légende_de_cette_image</A>.

Sauvez le changement fait dans cette fenêtre d’édition en cliquant sur le bouton ayant la forme d’une disquette puis enregistrez les modifications faites à cette unité de description en cliquant sur le bouton [Enregistrer] au bas du formulaire. L’onglet Images vous permettra ensuite de voir l’image et sa légende.

Q. Comment fait-on fonctionner la version DOS d’ARCHI-LOG dans un environnement Windows NT 4.0 ou Windows 2000 ou Windows XP?

Ces versions de Windows ne reconnaissent pas les changements que l’on fait dans les fichiers C:\autoexec.bat et C:\config.sys!
R. Ces deux fichiers se retrouvent dans le dossier C:\WINNT\SYSTEM32.
De plus, le fichier config.sys a été renommé config.nt, tandis que le fichier autoexec.bat n’est plus vraiment utilisé.

Nous avons introduit des changements dans le fichier d’appel du programme ARCHI-LOG qui tiennent compte de la particularité de ces versions de Windows. Ainsi, le fichier ARCH.BAT qui démarre ARCHI-LOG reconnaîtra la présence de ces versions de Windows et fera intervenir des instructions propres à celles-ci.

Téléchargez et enregistrez cette version de ARCH.BAT sur votre disque.


Q. L’installation de la version DOS d’ARCHI-LOG ne se fait pas correctement dans un environnement Windows NT 4.0 ou Windows 2000 ou Windows XP.
R. Utilisez plutôt la procédure INST-NT.bat qui se trouve sur la disquette d’installation d’ARCHI-LOG. Cette procédure prend pour acquis que vous désirez installer ARCHI-LOG dans le dossier \SHLM-AR sur le disque local C:. Il n’y a donc aucune demande de confirmation de la destination.

Pour installer ARCHI-LOG sur un autre disque que le C:, installez-le d’abord sur C:,
puis utilisez l’explorateur de Windows pour déplacer le dossier \SHLM-AR vers sa nouvelle destination.

Q. J’obtiens le message Too many files open pendant l’utilisation de la version DOS d’ARCHI-LOG dans un ordinateur fonctionnant sous Windows Millennium Edition
R. Windows ME n’utilise plus le fichier config.sys. Pour définir un nombre de fichiers plus grand que 30 (la valeur par défaut), il faut faire une entrée dans le fichier system.ini.

Exécutez les étapes suivantes:

  • Cliquez sur Démarrer, puis sur Exécuter…

  • entrez msconfig puis cliquez sur OK
  • cliquez sur l’onglet system.ini
  • cliquez sur la ligne [386Enh] (sur le texte lui-même)
  • cliquez sur le bouton Nouveau sous cette fenêtre
     vous verrez alors apparaître une case vide sous la ligne [386Enh],
     entrez-y le texte suivant: perVMFiles=90 puis appuyez sur ENTRÉE

La définition de la variable d’environnement PATH peut être faite dans
le fichier C:\autoexec.bat, de la même façon que pour Windows 95/98.
Cependant, on peut aussi modifier la variable PATH en utilisant msconfig:

  • cliquez sur l’onglet Environnement
  • cliquez sur la variable PATH, puis sur le bouton MODIFIER qui
    se trouve sous cette fenêtre

  • ajoutez l’expression ;C:\FPD25 à la fin du texte qui s’y trouve déjà puis appuyez sur ENTRÉE
    (N’oubliez-pas le point-virgule devant le C:)

On peut maintenant enregistrer ces changements et redémarrer l’ordinateur:

  • cliquez sur OK
  • répondez OUI à la suggestion de redémarrer votre ordinateur.

Q. Comment installe-t-on ARCHI-LOG dans un environnement MS-DOS / W3.0-3.11 / W95 / W98?
R. L’installation de la version DOS d’ARCHI-LOG se fait en deux étapes. D’abord, il faut transférer les programmes et les données initiales de la disquette vers
le disque dur de votre ordinateur, puis il faut modifier des variables de fonctionnement
de votre ordinateur qui vont permettre à ARCHI-LOG de fonctionner correctement.

Installation d’ARCHI-LOG à partir des disquettes

  • Insérez la disquette d’installation #1 dans votre lecteur de disquette;
  • ouvrez une fenêtre MS-DOS;
  • à l’invite de DOS, tapez les instructions suivantes:
    (terminez chaque ligne en appuyant sur la touche [Entrée])
         a:
         installe

  • le programme INSTALLE.BAT sera alors chargé et exécuté;

    Lorsque vous répondrez aux questions posées par le programme
    d’installation, il ne sera pas nécessaire d’appuyer sur la touche [Entrée]
    après votre réponse. Il suffira d’appuyer sur o (pour oui),
    n (pour non) ou une lettre identifiant le disque de destination souhaité.

    1. Répondez o (pour oui) à la question Installer sur C:\SHLM-AR à moins
      qu’il y ait une autre application qui porte le nom de ce dossier ou que
      le disque C: soit déjà plein;

    2. si vous répondez n (pour non), vous aurez l’occasion de choisir un autre disque
      pour l’installation du dossier \SHLM-AR : soit D, E, F, G, H, jusqu’à Z.
      Choisissez alors la lettre qui correspond au disque désiré;

    3. le dossier sera créé sur le disque choisi (C: ou un autre) et l’installation
      commencera immédiatement;

    4. insérez les disquettes 2 et 3 quand le programme d’installation vous les
      réclamera;

    5. le message Installation terminée apparaîtra pour indiquer la fin de l’installation.

Modification des variables de fonctionnement de votre ordinateur

  • Ouvrez une fenêtre MS-DOS si ce n’est pas déjà fait;
  • à l’invite de DOS, tapez la commande suivante pour modifier le fichier
    C:\config.sys:
         edit c:\config.sys

  • l’éditeur de texte sera alors chargé et exécuté:
    1. Ajouter les lignes:

           files=99
           buffers=40
           shell=C:\windows\command.com /p /e:1024
           country=002,850,c:\windows\COMMAND\country.sys
      

      ou modifiez-les pour obtenir les valeurs montrées.

    2. cliquez sur FICHIER puis sur ENREGISTRER pour enregistrer vos changements;
    3. cliquez sur FICHIER puis sur QUITTER pour quitter l’editeur et revenir à
      l’invite de DOS.
  • à l’invite de DOS, tapez la commande suivante pour modifier le fichier
    C:\autoexec.bat:
         edit c:\autoexec.bat

  • l’éditeur de texte sera alors chargé et exécuté:
    1. Ajouter, à la fin, les lignes suivantes, s’il y a lieu:

           mode con codepage prepare=((850) c:\windows\command\ega.cpi)
           mode con codepage select=850
           keyb cf,,c:\windows\command\keybrd2.sys
           set path=%path%;c:\fpd25
      
    2. cliquez sur FICHIER puis sur ENREGISTRER pour enregistrer vos changements;
    3. cliquez sur FICHIER puis sur QUITTER pour quitter l’éditeur et revenir à l’invite de DOS.
  • Pour terminer, vous devez redémarrer votre ordinateur pour que ces changements prennent effet.

Q. J’obtiens le message Too many memory variables pendant l’utilisation de la version DOS d’ARCHI-LOG…
R. Le moteur de la base de données d’ARCHI-LOG utilise un fichier de configuration CONFIG.FP que l’on retrouve dans le dossier local C:\SHLM-AR et aussi dans le dossier X:\SHLM-AR ( où X: est le disque de votre serveur, si vous avez choisi ce mode de fonctionnement) pour définir le nombre maximal de variables qui peuvent être utilisées dans le programme.

Ce fichier devrait comporter les lignes suivantes :

     MVCOUNT=1024
     ems=off
     resource=\shlm-ar
     _foxdoc=''
     _foxgraph=''

Vous pouvez modifier le contenu de ce fichier en choisissant le module UTILITAIRES dans le menu principal, puis en choisissant MODIFIER LES PARAMÈTRES PAR DÉFAUT.

Q. NOTE IMPORTANTE AU SUJET DE LA RECHERCHE
R. Les usagers d’ARCHI-LOG doivent réaliser certaines contraintes associées au module de recherche utilisant un dictionnaire (versions DOS ou Windows).

En effet, il est possible de ne pas trouver un terme comme <Asselin-Limosi> ou
<Le Boutillier-Asselin> en cherchant simplement le terme <Asselin>. Pour trouver le terme <Asselin-Limosi>, il faut inscrire <asselin*> dans le champ de recherche. L’étoile (*) indique que l’on souhaite trouver tous les termes commencant par « asselin », ce qui inclut aussi le terme <Asselin-Limosi>.

Pour trouver le terme <Le Boutillier-Asselin>, il faut chercher <boutillier*>.

Ce comportement est dû au fait qu’ARCHI-LOG inscrit dans le dictionnaire tous les termes délimités par une combinaison d’espaces, de virgules, de points-virgules ou de points. Les termes reliés par des tirets sont inscrits tels quels.

Pour trouver le terme <Le Boutillier-Asselin> à partir du terme <asselin>, on peut toutefois utiliser la fonction de recherche plein-texte incluse dans le programme DÉCRIRE LES FONDS ET COLLECTIONS.

Nous envisageons de modifier le comportement d’ARCHI-LOG pour que le tiret (-) devienne aussi l’un des délimiteurs permettant d’identifier les termes à inscrire au dictionnaire. Nous accueillerons tout commentaire avec plaisir.

Q. Si vous avez des problèmes avec ARCHI-LOG, autres que ceux décrits précédemment
R. Si vous avez des problèmes avec ARCHI-LOG, essayez d’abord de
réindexer les fichiers (module UTILITAIRES). La réindexation des fichiers répare beaucoup de problèmes et met à jour certains compteurs utilisés par le module d’indexation+thésaurus.


Depuis la version 1.74, l’option MODIFICATION DE LA COTE dans le menu des UTILITAIRES comprend elle-même une option de vérification des liens entre les fichiers.

Dans la version Windows, l’option VÉRIFICATION / MODIFICATION DE LA COTE, obtenue en cliquant sur l’item UTILITAIRES de la barre de menu principale, offre une fonction équivalente :
VÉRIFIER L’INTÉGRITÉ DES LIENS UTILISANT LA COTE.

Ainsi, tous les éléments de la collation ou de l’index qui font référence à des unités de description inexistantes seront identifiés et pourront être corrigés.

Les fichiers de la base de données ARCHI-LOG peuvent être manipulés directement par FOXPRO ou par ACCESS.

Dans ces cas, l’usager est responsable de l’intégrité de ses données. Il est toujours préférable de manipuler les données à partir d’une copie plutôt que dans la base de données d’ARCHI-LOG. Si vous avez des besoins spéciaux, appellez-nous, nous vous conseillerons.

Q.
R.